Le contenu de la formation

La formation comporte trois niveaux appelés :

  • Niveau 1 : la formation de base
  • Niveau 2 : les perfectionnements
  • Niveau 3 : les extensions

Le niveau 1 : la formation de base

Il a été conçu et élaboré principalement pour les masseurs-kinésithérapeutes en partant des connaissances acquises en anatomie et en physiologie de l’appareil locomoteur. Ces données sont reprises et élargies par l’immunologie, l’embryologie et la phylogénèse pour aboutir à un plan de traitement qui permet d’être rapidement beaucoup plus efficace dans les pathologies traumatiques et fonctionnelles traitées par la kinésithérapie.

Le niveau 2 avec les perfectionnements élargit considérablement le domaine des étiologies prises en considération. Celles-ci sont classées en étiologies subies en matière (infections, toxiques, traumatiques ou obstructives) ou en ondes (vibrations) en fonction des neuf stades évolutifs, mais aussi en étiologies produites (psychologiques) existentielles ou relationnelles. Ces étiologies supplémentaires peuvent affecter directement les tissus ou dérégler les substances actives qui les régulent (endocrines, neurotransmetteurs, etc.). Un première étude du terrain permet de retrouver et de contrôler les prédispositions (fragilités) innées.

Ce deuxième niveau permet de répondre aux demandes très variées des patients qui souffrent de pathologies légères c’est-à-dire qui ne les empêchent pas d’avoir une activité normale en fonction leur âge (scolarité, insertion professionnelle, sociale, etc.) et qui souhaitent une thérapie complémentaire pour leurs symptômes. Ceci représente 70% de la clientèle en microkinésithérapie.

Le niveau 3 des extensions va beaucoup plus loin en essayant de trouver des alternatives aux personnes souffrant de maladies chroniques peu ou très invalidantes. Les thérapeutes à ce niveau sont devenus un peu comme des spécialistes essayant d’aller beaucoup plus loin dans leurs investigations. Ces recherches ne sont utilisées que pour les 30% des patients qui ne sont pas totalement satisfaits par le traitement de base.

Ce niveau des extensions comprend deux sous-niveaux :

  • les extensions E1 à E3 qui concerne une recherche beaucoup plus complète des étiologies classées en tenant compte de leur spécificité entropique de fonctionnement ou néguentropique de régénération. Ces étiologies primaires peuvent être masquées par des mécanismes de compensation ou d’adaptation appelés protections qui, dans un premier temps, sont efficaces en diminuant les symptômes pour devenir par la suite inefficaces avec apparition de nouveaux symptômes.
  • Les extensions E4 et E5
    • Les extensions E4 concerne une recherche élargie au niveau du fœtus en introduisant les facultés adaptatives de l’organisme pour faire face à des situations nouvelles ou à des étiologies inconnues (xénotique).
    • Les extensions E5 prennent en compte le matériel extra-embryonnaire qui pénètre dans l’embryon pour former son support de vie végétatif : le terrain ainsi que les mécanismes de réparation. Les nouvelles recherches effectuées en microkinésithérapie sont automatiquement inclues dans ces nouvelles extensions pour être ainsi présentées et partagées.