2016 – Evaluation of the clinical effectiveness of microkinesitherapy in post-traumatic cervicalgia. A randomized, double-blinded clinical trial.

Évaluation de l’efficacité clinique d’une séance de microkinésithérapie dans les cervicalgies post-traumatiques. Essai clinique randomisé en double aveugle

Auteurs :

Pierre Baconnier*, Bruno Vial **, Gérard Vaudaux **, Geneviève Vaudaux**, Caroline Maindet-Dominici ***, Didier Poquin ****, Robert Juvin*****

* PU-PH Bio statistiques et Informatique médicale, Univ Grenoble Alpes – UMR 5525 – TIMC PRETA Lab – CNRS UJF – Fac Med – F-38041 Grenoble, France
** Kinésithérapeutes-24, Boulevard de la Chantourne 38700 La Tronche
*** Praticien hospitalier – Centre de la Douleur, CHU Grenoble- 38700 La Tronche, France
**** Médecin de recherche – Centre de Recherche du Service de Santé des Armées-24, Avenue du Grésivaudan-38700 La Tronche, France
*****PU-PH Rhumatologie, CHU Grenoble- Hôpital Sud -38130 Echirolles, France

Résumé :

Objectif :
Evaluer l’effet d’une séance de microkinésithérapie sur la douleur et les amplitudes de flexion-extension dans les cervicalgies aigues post-traumatiques.

Méthodologie :
Essai thérapeutique randomisé en double aveugle sur 2 groupes de patients. Le groupe microkinésithérapie a bénéficié de la séquence bilan-traitement, le groupe contrôle d’une simulation de traitement. Le critère de jugement principal est la douleur, le secondaire, les amplitudes.

Résultats :
29 patients ont été pris en compte : 15 dans le groupe microkinésithérapie, 14 dans le groupe contrôle. Une diminution significative de l’EVA sur la douleur a été notée pour le groupe microkinésithérapie (5,2 ± 2,3 au premier bilan versus 2,5 ± 1,7 au second bilan, p < 0,001), mais pas dans le groupe contrôle (4,0 ± 2,3 au premier bilan versus 3,1 ± 2,4 au second bilan, NS). L’évolution de l’amplitude de flexion-extension est significative pour le groupe microkinésithérapie (95° ± 29° au premier bilan versus 107° ± 27° au second, p < 0,02) mais pas pour le groupe contrôle (104° ± 26° au premier bilan versus 107° ± 28° au second, NS).

Conclusion :
Notre étude met en évidence qu’une séance de microkinésithérapie a une efficacité sur la douleur et sur la récupération de la flexion-extension, dans le groupe traité.

Mots-clés :
Cervicalgies post-traumatiques, microkinésithérapie, essai thérapeutique, double-aveugle,
étude randomisée.